Stationnement de parking végétalisé : 3 conseils pour la pérennité du gazon

Fondation fertile pour stationnements de parking végétalisé

Un emplacement de parking végétalisé est par nature une surface vivante. Afin d’assurer au gazon les éléments nécessaires à sa pérennité, il est indispensable de mettre en œuvre une fondation fertile. Cette fondation doit allier portance, capacité d’infiltration et éléments nutritifs. En fonction de la nature du sol (niveau de portance, coefficient K de perméabilité) mais aussi des exigences du projet (performances d’infiltration, types d’usage, véhicules légers etc.) la fondation sera bien sûr à adapter. Pour un usage modéré de stationnements de parking végétalisé pour véhicules légers, nous recommandons de décaisser sur un minimum de 30 cm (le sol naturel préparé doit respecter les exigences de portance et perméabilité indiqués). La fondation fertile du stationnement végétalisé est alors composée ainsi :Fondations pour parking végétalisé

  • Un géotextile
  • Couche de fondation inférieure : minimum 10 cm de grave drainante (20/40 mm ou 30/60 mm)
  • Un géotextile anti-contaminant drainant
  • Fondation : 15 cm de mélange terre-pierre (70% concassé 20/40 mm + 30% mélange terre-compost)
  • 2 à 3 cm d’un lit de réglage fertile (plusieurs compositions possibles)
  • Dalle CBK + terreau de remplissage et semi
    ou Dalle CBK GREEN pré-engazonnée

Le mélange Terre-Pierre et le lit de réglage fertiles sont indispensables à la bonne prise du gazon. Le stationnement de parking végétalisé bénéficie grâce à cette fondation d’un enracinement en profondeur et d’éléments nutritifs vitaux. La fondation fertile est la clé pour un engazonnement pérenne.

Des domaines d’applications adaptés au stationnement de parking végétalisé

Pour inclure la réalisation d’emplacements de parking végétalisé dans un projet d’aménagement, il faut prendre en compte son usage. Valider l’adéquation de sa fréquentation avec la vie d’un gazon est une condition sinéquanone de la réussite du projet. Trois éléments sont considérés pour estimer le type de fréquentation d’un stationnement :

Nombre de rotation/jourRotation des véhicules sur parking végétalisé

Un stationnement végétalisé est adapté à un taux de rotation modéré des véhicules. Un stationnement qui enregistrerait un taux de rotation intense (+ de 6 rotations/jours) ne serait pas performant au niveau de la végétalisation qui serait trop abîmée par des passages fréquents.

Taux d’occupation de stationnementTaux d'occupation d'un stationnement végétalisé

Une place de parking végétalisé a besoin de respirer. En effet, il est nécessaire que le stationnement ne soit pas occupé en permanence par un véhicule qui le couperait de la lumière et de l’apport en eau (on verrait alors des emplacements marqués avec un gazon cramé en leur centre). Pour cela, il faut veiller à ce que la majorité de vos stationnements végétalisés soit occupés environ 8h/jour.

Type de véhicule (VL ou PL)Parking végétalisé pour véhicule leger

Un stationnement végétalisé est bien adapté à la circulation des véhicules légers. Leur passage est moins agressif pour le gazon que celui de poids lourds. Le phénomène de cisaillement des feuilles de gazon est alors tout à fait adapté. Un usage poids lourds est possible mais réservé à des accès exceptionnels (type voie d’accès pompiers).

Certains domaines d’application sont très pertinents pour la mise en œuvre de places de parkings végétalisés : centres de bureaux, bâtiments tertiaires, hôpitaux, écoles, centres culturels ou sportifs etc. Cependant, pour les zones à fort taux de rotation journalier ou les usages induisant l’immobilisation longue durée des véhicules, préférez alors un remplissage gravier.

Un emplacement de parking végétalisé nécessite un entretien paysager

Un des éléments à ne surtout pas négliger est l’entretien. En effet, loin d’être de l’asphalte, un stationnement engazonné nécessite un minimum d’entretien pour durer dans le temps. En respectant ces 4 principes simples, vous assurez un entretien optimal :

  • Arrosage : La fréquence d’arrosage est à adapter en fonction des conditions climatiques. Arroser abondamment à intervalles espacés plutôt qu’un arrosage fréquent mais limité.
  • Fertilisation : Après l’hiver (mars), il est conseillé d’épandre de l’engrais organique à libération lente et riche en Azote. A l’automne (octobre), préférer un engrais riche en Phosphore et Potasse.
  • Tonte : Au printemps, tondre à 2 puis 3 cm toutes les 4 semaines. En été, une tonte à 4 cm toutes les 6 semaines. A l’automne, une tonte à 3 cm toutes les 6 semaines. Avant l’hiver, lors de la dernière tonte, laisser au minimum 4 cm de hauteur de feuilles.
  • Déchets : Il est essentiel de ramasser les déchets, résidus de tonte et feuilles mortes afin d’éviter d’étouffer le gazon.

 

DECOUVREZ NOS SOLUTIONS POUR STATIONNEMENTS DE PARKING VEGETALISE

TELECHARGEZ LA PRESENTATION DE LA DALLE CBK POUR STATIONNEMENT VEGTALISE

 

Retour à la liste